Le ministre de l’éducation nationale a présidé ce jeudi 18 janvier 2021 la cérémonie de lancement du programme de cantines scolaires dans le cadre du financement du Partenariat mondial pour l’éducation (PME), délégué à l’Agence française de développement (AFD), en appui au Plan de riposte du ministère de l’éducation nationale à la Covid-19.

La cérémonie s’est déroulée à Diamniadio en présence de son Excellence, Monsieur Philippe Lalliot, Ambassadeur de France au Sénégal, de Madame Diane Jegam, Directrice adjointe de l’AFD, et Madame Fatiha Terki, Directrice et représentante du PAM au Sénégal.

Pour le ministre Mamadou Talla, « le programme de cantines scolaires financé à hauteur de 552 millions de FCFA par le PME s’inscrit dans le cadre du Plan de Riposte en réponse à l’épidémie de Covid-19 du ministère de l’éducation nationale. »

Exécutée par l’AFD et mise en œuvre par le Programme alimentaire mondial (PAM), cette initiative est déployée dans le cadre du Programme d’appui au développement de l’enseignement au Sénégal - Riposte et Résilience (PADES-RR).

Il s’agit d’un programme d’urgence, d’un montant total de 3,8 milliards de FCFA, financé par le PME et délégué à l’AFD qui vise à atténuer les effets de la crise sanitaire sur la scolarité des élèves et à assurer la continuité des services éducatifs.

L’objectif de ce programme de cantines scolaires est de mettre en place des services de cantine dans les écoles publiques des zones rurales et péri-urbaines les plus défavorisées et impactées par la Covid-19.

Madame la représentante du PAM a salué le leadership et l’engagement du ministre de l’éducation nationale pour la réussite de l’initiative qui, dit-elle, permet au ministère de l’éducation nationale d’atténuer l’impact sanitaire et socioéconomique de la pandémie sur les élèves et leur famille, et de stimuler la fréquentation et la réussite scolaire des élèves les plus vulnérables.

Une idée bien partagée par l’ambassadeur Philipe LALLIOT qui a félicité le gouvernement du Sénégal pour le plan de riposte nationale et particulièrement pour le secteur de l’éducation. « Nous sommes rassurés et satisfaits par le courage de monsieur TALLA qui a réussi à relever le défi de réouvrir les écoles et permettre la continuité des enseignements. Nous renouvelons également notre volonté de poursuivre le partenariat entre nos deux pays pour développer l’éducation qui est un secteur prioritaire».

Le programme va toucher près de 107 000 élèves scolarisés dans 637 écoles élémentaires. Les écoles sont réparties au sein de 23 Inspections de l’Education et de la Formation (IEF) des régions de Thiès, Diourbel, Kaolack, Saint-Louis, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor. Ces régions ont été ciblées sur la base des trois indicateurs de vulnérabilité suivants, d’ordre sanitaire, scolaire et alimentaire : le cumul du nombre de cas à la Covid19 recensés, le taux d’abandon scolaire et le niveau d’insécurité alimentaire et de malnutrition aigüe. Au total, 8,5 millions de repas seront servis aux élèves.